Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog Caput Draconis

  • : Caput Draconis, ou chroniques d'une géomancienne
  • Caput Draconis, ou chroniques d'une géomancienne
  • : Madame Irma, mais pas que! Chroniques au jour le jour du quotidien d'une voyante géomancienne, il est question ici de voyance, ésotérisme, mais aussi de la vie au quotidien dans toute sa tendance fourre-tout...
  • Contact

Caput Draconis

Recherche

27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 15:35




Voici une bien belle histoire, racontée par Didier Blau dans son livre "Mahabo, guide pratique d'astrologie birmane" (éditions Dervy), que j'ai eu envie de partager avec vous :

" Au temps de Bouddha, dans les profondeurs de la jungle, vivait le grand astrologue Kawalami. Il était capable de dire, sans jamais se tromper, le destin de chacun. Un jour, un enfant vint mendier de la nourriture auprès de lui pour son Maître, un ermite, et l'astrologue annonça à l'enfant qu'il allait mourir le lendemain matin au lever du soleil. L'enfant revint, désespéré, vers son Maître qui était le Bouddha lui-même. Celui-ci le rassura et lui annonça qu'il sortirait sain et sauf de l'épreuve. "
" Avant l'aube, lui dit-il, va à la cascade de la forêt, coupe une feuille de palmier, immerge toi dans l'eau et pose cette feuille sur ta tête, elle te protégera. " Le lendemain, l'enfant fit comme Bouddha lui avait recommandé. Au moment où le soleil allait se lever, la foudre tomba sur la feuille de palmier. Et l'enfant fut sauvé. En courant, il alla revoir l'astrologue Kawalami et quand celui-ci le vit apparaître tout à fait vivant, il comprit que, pour la première fois, il s'était trompé. Il entra alors dans une grande fureur et jeta tous ses livres au feu. L'enfant se précipita sur les livres qui se consumaient dans l'âtre et en sauva trois. Le quatrième livre permettait de dire exactement l'avenir des hommes. Et celui-ci fut perdu pour l'éternité. Désormais, le destin n'était plus immuable, la fatalité n'existait plus. On pouvait faire de sa vie ce que l'on souhaitait... "

Alors non, les voyants ne sont pas des Dieux ! Et oui, c'est plutôt rassurant que notre libre-arbitre soit le plus fort ! En tous les cas, en tant que voyante, je m'en réjouis tous les jours... Et vous ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires