Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Blog Caput Draconis

  • : Caput Draconis, ou chroniques d'une géomancienne
  • Caput Draconis, ou chroniques d'une géomancienne
  • : Madame Irma, mais pas que! Chroniques au jour le jour du quotidien d'une voyante géomancienne, il est question ici de voyance, ésotérisme, mais aussi de la vie au quotidien dans toute sa tendance fourre-tout...
  • Contact

Caput Draconis

Recherche

/ / /

La géomancie, dont l'étymologie signifie « la divination de la terre », vient du grec « gé » qui signifie « terre » et de « manteia », qui veut dire « divination » ou « mancie ». C'est un art divinatoire très ancien que l'on retrouve sous des formes très diverses, comme les cauries, le Yi King, le Fa, de l’Antiquité jusqu'à nos jours, et sur tous les continents. Elle est parvenue dans nos pays occidentaux sous la forme que nous connaissons au Moyen-Age, via la traduction de traités arabes, et elle y a alors connu une popularité semblable à l'astrologie, à laquelle on la compare souvent malgré des correspondances parfois quelque peu aléatoires entre figures et signes, car elle emprunte le même système de maisons dans le thème traditionnel, d'où son autre appellation d'« astrologie de la terre ». Cependant, elle est ensuite tombée en désuétude à partir du 18ème siècle au profit de la cartomancie, et demeure depuis méconnue malgré sa grande facilité d'apprentissage et la grande précision de ses réponses. Elle est à la fois art divinatoire et oracle, car elle peut répondre à un questionnement purement divinatoire ; mais comme le Yi King chinois avec lequel elle présente de nombreuses analogies, elle peut également nous donner des conseils et nous indiquer quelle est la meilleure attitude à adopter.

La géomancie a pour base seize figures : Via, Cauda Draconis, Puer, Fortuna Minor, Puella, Amissio, Carcer, Laetitia, Caput Draconis, Conjunctio, Acquisitio, Rubéus, Fortuna Major, Albus, Tristitia et Populus.


 Pour interroger la géomancie, le principe est très simple, il nécessite juste du calme autour de vous et de la concentration sur ce qui vous préoccupe. Vous prenez un papier et un crayon (si vous êtes sur une plage, vous pouvez aussi tracer directement votre figure géomantique sur le sable, suivant en cela la tradition des devins de l'Antiquité et de certains chamans d'aujourd'hui !), et vous pensez à votre question, que vous pouvez également noter sur le papier qui vous servira à faire votre tirage, appelé en géomancie « jeté de points ». Puis vous tracez une ligne de petits traits verticaux ou de points, sans les compter, sans rien chercher à diriger, au gré de votre ressenti, comme dans une sorte d'« écriture automatique » : ici, notre main qui trace les traits est l'expression de notre intuition profonde et de notre inconscient, et permet aux capacités de clairvoyance que nous portons tous en nous de s'exprimer pleinement. Lorsque vous ressentez le besoin de vous arrêter, vous passez à la ligne suivante. Et ainsi de suite pour une troisième ligne, puis une quatrième ligne de traits, comme dans l'exemple ci-dessous, où la question de la consultante qui a tracé ce jeté de points était : « Quelle sera pour moi la tendance des prochains mois sur le plan sentimental ? »

1) /////////////////////
2) /////////////

3) //////////////
4) /////

Ensuite seulement, vous comptez le nombre de traits tracés sur chaque ligne, et vous notez un point si le résultat est impair, deux points si le résultat est pair. Pour compter les traits sans se tromper, un petit « truc » très efficace consiste à les relier deux par deux, ce qui nous donne, en fin de ligne, une image immédiate du pair ou de l'impair. Ce qui nous donne, avec l'exemple présent :

Ligne 1 : 21 traits, soit un résultat impair que l'on notera avec un point
Ligne 2 : 13 traits, soit un résultat impair que l'on notera avec un point
Ligne 3 : 14 traits, soit un résultat pair que l'on notera avec deux points
Ligne 4 : 5 traits, soit un résultat impair que l'on notera avec un point

Ce qui nous donne ici la figure suivante :

 

La figure obtenue s'appelle Puer, elle répond à la question de la consultante de la façon suivante : « Possibilité de nouvelle rencontre amoureuse, marquée par le désir de conquête et des sentiments impulsifs. Peut marquer l'instabilité ou le libertinage, mais également un nouveau départ. Du point de vue de la datation, Puer nous parle ici d'une évolution rapide, l'événement peut se produire dans une durée d'environ un mois, ou au cours d'un mois de mars ».

L'une des manières les plus simples d'interroger la géomancie et d'en obtenir des réponses immédiates est d'utiliser ce principe de base de tirer une seule figure. Mais il existe également des combinaisons plus compliquées, notamment le thème géomantique en 15 maisons, qui se rapproche par de nombreux aspects de son interprétation du thème astrologique (et particulièrement de l'astrologie dite « horaire »). Ce thème permet de répondre de manière très complète et nuancée à une question, mais représente un assez long travail pour être construit et interprété, surtout s’il s’agit d’un thème « général » ou « influentiel ».

On peut interroger la géomancie avec une seule figure :
* Pour avoir un aperçu d'une situation, d'une atmosphère. Dans le cadre d'une recherche de dévelopement personnel, c'est un outil intéressant pour nous étudier et nous observer nous-même, comme le propose Jodorowsky avec le Tarot. A travers par exemple une interrogation sur la couleur d'une journée, nous pouvons voir où nous en sommes d'un point de vue concret, émotionnel, personnel, relationnel...
* Pour demander un conseil, par exemple sur l'attitude à adopter face à un certain type de situation ou de questionnement : professionnel, sentimental, spirituel... La réponse des figures pourra alors se lire comme un conseil ou un avertissement. On se rapproche ici de la pratique du Yi King.
 * Pour répondre à une question d'ordre divinatoire. Dans ce cas, une seule figure donne des réponses souvent très nettes, mais la question elle aussi doit toujours être claire et précise, quitte à effectuer plusieurs tirages pour préciser chaque élément de réponse. Autre impératif : ne jamais poser de questions « négatives » qui ne feraient qu'embrouiller l'interprétation de la réponse. La géomancie peut nous donner également des indications de dates (jour, mois) et de durées. A utiliser avec prudence, cependant : chacun sait que dans le domaine divinatoire, rien n'est plus difficile ni plus aléatoire que la datation précise d'un événement !

La géomancie peut nous accompagner facilement dans notre quotidien, et se révéler un précieux guide pour nos interrogations immédiates ou plus profondes.

Article publié en juin 2008 dans le magazine La Pierre de Lune (association Biosphère)

 

 

ligne21.gif

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Florence