Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog Caput Draconis

  • : Caput Draconis, ou chroniques d'une géomancienne
  • Caput Draconis, ou chroniques d'une géomancienne
  • : Madame Irma, mais pas que! Chroniques au jour le jour du quotidien d'une voyante géomancienne, il est question ici de voyance, ésotérisme, mais aussi de la vie au quotidien dans toute sa tendance fourre-tout...
  • Contact

Caput Draconis

Recherche

9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 13:10

 

4884838202_c89dc2097d.jpg

 

Cet extrait de l'ouvrage accompagnant le coffret Bâtonnets celtiques de sagesse : un oracle ogham, écrit par Caitlin Matthews, évoque les meilleures conditions pour interroger l'oracle, et la façon la plus pertinente de lui poser des questions pour en obtenir la réponse la plus précise possible. Si elle évoque ici les oghams (dont je reparlerai ultérieurement ici même), j'ai trouvé que ce texte très riche peut s'appliquer à n'importe quel oracle/support de voyance, c'est pourquoi j'ai voulu vous le faire partager ici :

Lorsqu'on consulte un oracle, on entre en contact avec des sources de sagesse supérieures. prédire l'avenir, c'est "questionner les dieux". La divination n'est pas un outil à la disposition des curieux. L'intégrité du devin joue un rôle important dans toutes les formes de divination. Si vous êtes attentif et respectueux en consultant l'oracle, vous serez mieux préparé à comprendre ses réponses. En tentant de découvrir l'essence de l'oracle, vous constatez que le silence est votre meilleur ami. Relaxez votre corps, calmez l'agitation de vos pensées, apaisez vos émotions pour arriver à élever votre esprit et l'amener à la concentration et à l'attention. La sagesse du devin émerge de sa capacité à laisser l'oracle parler pour lui-même. La réponse sera plus claire si on n'essaye pas d'imposer à l'oracle ses propres peurs, inquiétudes, anxiétés ou ambitions personnelles. [...]

Une question parfaitement formulée crée une voie sur laquelle la réponse de l'oracle peut arriver. La formulation d'une question nous fait sentir vulnérables, car elle expose un besoin. Mais une fois ce besoin exprimé, la nervosité s'installe jusqu'à la réception de la réponse. Voici quelques indications pour formuler les questions :

1) Voulez-vous vraiment poser cette question ? La réponse concernera le sujet abordé. N'oubliez pas que, la réponse reçue, vous en aurez la responsabilité, ce dont vous n'aurez peut-être pas envie.

2) Votre question est-elle bien formulée pour apporter la réponse appropriée ? Vérifiez chaque mot. Prononcez-la à haute voix pour contrôler sa sincérité.

3) Votre question commence-t-elle par "dois-je" ? Evitez le conditionnel et utilisez plutôt : "S'il vous plaît, montrez-moi les conséquences de..." ou "Je m'intéresse à..., guidez-moi à ce propos".

4) Votre question est-elle formulée négativement ? Evitez "Pourquoi je ne vais pas mieux ?" et préférez "Quelle est la meilleure voie vers la santé pour moi ? "

5) Y a-t-il un besoin plus important que la question que vous avez choisie ? Vous risquez de perturber la question que vous n'avez pas posée si vous êtes inconsciemment troublé par quelque chose de non-dit.

6) Votre question est-elle formulée pour recevoir uniquement une réponse oui/non ? Si c'est le cas, reformulez-la. [...] 

7) Votre question contient-elle le terme soit/ou ? Les questions sur des choix seront mieux traitées durant des séances séparées, car elles risquent d'embrouiller la réponse de l'oracle.

8) Votre question manque-t-elle de force ? Elle doit donner un élan à tout votre être. S'il n'y a pas d'urgence ou si la formulation est erronée, vous recevrez une réponse manquant de rigueur.

9) Votre question concerne-t-elle une autre personne ? Formulez-la de manière à ce que vos propres besoins soient précisés s'il s'agit d'une association ou d'un partenariat.

10) Avez-vous assigné des limites à votre question ou posé des conditions ? Par exemple, la dernière partie de "Comment puis-je améliorer ma position au travail en vivant dans une grande ville ?" dicte des conditions à l'oracle. Une partie de la réponse peut vous dire de déménager !

11) Attendez-vous une réponse prophétique ? L'oracle vous parlera de votre problème tel que vous le présentez maintenant. Une question comme "Quels facteurs accéléreront mon succès comme acteur ?"  sera plus utile que de demander "Quand est-ce que j'aurai du succès comme acteur ?".

 

Source : Bâtonnets celtiques de sagesse : un oracle ogham de Caitlin Matthews (Guy Trédaniel Editeur, 2002)

Site de Caitlin Matthews : www.hallowquest.org.uk

 

 

Repost 0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 18:03





Je ne connais pas personnellement Lysianne Detey, et je le regrette. Mais j'avais envie de vous faire connaître son travail et ses publications. J'ai appris son existence par hasard lors d'une discussion sur un forum ésotérique, une des participantes nous a chaudement recommandé le livre de Lysianne, alors intitulé Devenez voyant et publié chez Alphée (en 2008, une réédition corrigée et augmentée a été publiée aux éditions eKo sous le titre Initiation à la voyance, on peut l'acheter en édition papier ou en téléchargement sur le site Lulu.com).

Devenez voyant ! Voilà un titre culotté qui avait de quoi m'intriguer, pour moi qui estime que la voyance ne s'apprend pas, mais que par contre elle est présente en chacun de nous et se travaille, notamment par les supports que l'on utilise, lesquels par contre peuvent éventuellement "s'apprendre" -- mais comment "bien" les apprendre, that is the question, et c'est bien le sujet de l'ouvrage de Lysianne. Lorsque j'ai eu le livre entre les mains, son postulat m'a tout de suite plu. Lysianne ne comptait pas nous abrutir de théories plus ou moins fumeuses sur le "don" de voyance, ni encore moins nous faire apprendre des pages et des pages de signification des cartes (le support qu'elle a choisi de privilégier dans son livre). Hé non ! Il était juste question de privilégier notre ressenti et notre cheminement personnel, de prendre possession du support et d'apprendre à dialoguer avec lui pour qu'il nous réponde... tout simplement. Son livre se lit rapidement et agréablement, même s'il n'apprendra rien à des professionnels chevronnés -- encore que... lire Lysianne m'a rappelé quelques préceptes essentiels qu'il m'arrive d'oublier lorsque je me laisse envahir par le doute, c'était donc une piqûre de rappel salvatrice ! --, c'est un livre à mettre entre les mains de tous ceux qui s'intéressent à la voyance et à ses mécanismes en général, et aussi ceux qui voudraient la pratiquer mais n'osent pas, qui voient mais ne se font pas confiance, ou qui n'arrivent plus à voir car ils ont trop lu et voudraient se débarrasser des définitions et idées reçues qui leur ont été imposées par d'autres !

Petit extrait du chapitre "Regarder" , dans le passage "Prendre possession des cartes":
   Ouvrez le paquet, regardez les cartes et... parlez-leur. Demandez-leur de vous répondre. Faites comme si vous étiez face à un interlocuteur. Les cartes ne sortent pas au hasard. La main qui les choisit est guidée par une volonté et un savoir inconscients.

   Parler à ses cartes, les questionner -- il m'arrive de les embrasser --, est une façon d'extérioriser une partie de votre conscience, celle qui va répondre à vos questions. Traitez donc vos cartes comme si elles étaient des amies. Peu importe que ce soit vrai ou non, l'important, c'est que les choses se passent comme si c'était le cas. Plus vous utiliserez votre jeu, plus il sera chargé de vos énergies et de votre personnalité, autrement dit, il vous parlera mieux en quantité  comme en qualité.

   Certains voyants refusent qu'on touche leur jeu par peur de voir les énergies "brouillées" ; s'il vaut mieux éviter de laisser tout le monde manipuler ses cartes en dehors des consultations, il n'est pas nécessaire d'en faire un tabou. Si quelqu'un trouve vos cartes jolies et désire les regarder de plus près, laissez-le faire, votre jeu n'en sera pas maudit pour autant.

Lysianne est aussi et surtout la créatrice et rédactrice principale d'un site ésotérique de grande qualité, où elle aborde entre autres la voyance, la cartomancie, la géomancie, la magie, la mythologie et les religions, avec beaucoup de style et d'humour mais aussi de solides connaissances ésotériques que les passionnés apprécieront. Concernant la voyance, un article intitulé Comment choisir son consultant et consacré à que pas mal de voyants appellent communément les "boulets de la voyance" m'a particulièrement fait rire, pour moi qui suis praticienne, l'humour a fait mouche. Lorsque j'ai posté un lien vers l'article sur ce même forum ésotérique où j'avais entendu parler d'elle pour la première fois, certains ont ri jaune ou se sont indignés de ce qu'ils ont considéré comme un mépris du consultant, d'autres se sont franchement bidonnés (parmi eux, pas mal de praticiens, tiens tiens). Je vous laisse juge, pour lire cet article c'est
 ICI

Voici l'adresse de son site, que vous retrouvez également de façon permanente dans les liens de ce blog :
http://www.melmothia.net/

 

Bonne rencontre avec le monde de Lysianne !

Repost 0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 18:44


 

Les sites de voyants (et je mets le mien dans le même sac, nobody's perfect ;-) !) sont souvent auto-centrés et/ou soulèvent assez peu de questionnements sur la voyance et sa pratique en général. Quant aux sites "généralistes" sur la Voyance (tels l'Officiel de la Voyance, le Réseau des Voyants, le Guide de la Voyance, le site de l'INAD, pour ne citer qu'eux), s'ils ont un vrai désir de contenu sur cette question de la voyance et de comment elle s'exerce, leur but principal reste essentiellement de faire découvrir des praticiens et d'avertir les consultants des éventuels pièges qu'ils peuvent être amenés à rencontrer. Un espace de réflexion et de discussion entre les praticiens et les consultants restait donc à créer. C'est pourquoi Les Chroniques de la Voyance (à découvrir ICI), blog créé depuis un peu moins d'un an par le tarologue Laurent Edouard, est une très heureuse initiative. On y trouve des chroniques régulières, des articles sur la voyance écrits par différents praticiens, des interviews et surtout, beaucoup de commentaires et réactions des lecteurs, praticiens et consultants, sur les différents sujets abordés.

Comme beaucoup, j'ai découvert le site un peu par hasard, suite à la publicité qui en avait été faite sur le Guide de la Voyance. Depuis, je viens très régulièrement et son ton, à la fois honnête et très libre, me séduit totalement. La nouvelle génération de voyants s'y exprime, et enfin je m'y reconnais !

A découvrir, donc !

Repost 0
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 15:35




Voici une bien belle histoire, racontée par Didier Blau dans son livre "Mahabo, guide pratique d'astrologie birmane" (éditions Dervy), que j'ai eu envie de partager avec vous :

" Au temps de Bouddha, dans les profondeurs de la jungle, vivait le grand astrologue Kawalami. Il était capable de dire, sans jamais se tromper, le destin de chacun. Un jour, un enfant vint mendier de la nourriture auprès de lui pour son Maître, un ermite, et l'astrologue annonça à l'enfant qu'il allait mourir le lendemain matin au lever du soleil. L'enfant revint, désespéré, vers son Maître qui était le Bouddha lui-même. Celui-ci le rassura et lui annonça qu'il sortirait sain et sauf de l'épreuve. "
" Avant l'aube, lui dit-il, va à la cascade de la forêt, coupe une feuille de palmier, immerge toi dans l'eau et pose cette feuille sur ta tête, elle te protégera. " Le lendemain, l'enfant fit comme Bouddha lui avait recommandé. Au moment où le soleil allait se lever, la foudre tomba sur la feuille de palmier. Et l'enfant fut sauvé. En courant, il alla revoir l'astrologue Kawalami et quand celui-ci le vit apparaître tout à fait vivant, il comprit que, pour la première fois, il s'était trompé. Il entra alors dans une grande fureur et jeta tous ses livres au feu. L'enfant se précipita sur les livres qui se consumaient dans l'âtre et en sauva trois. Le quatrième livre permettait de dire exactement l'avenir des hommes. Et celui-ci fut perdu pour l'éternité. Désormais, le destin n'était plus immuable, la fatalité n'existait plus. On pouvait faire de sa vie ce que l'on souhaitait... "

Alors non, les voyants ne sont pas des Dieux ! Et oui, c'est plutôt rassurant que notre libre-arbitre soit le plus fort ! En tous les cas, en tant que voyante, je m'en réjouis tous les jours... Et vous ?

Repost 0
16 juillet 2006 7 16 /07 /juillet /2006 08:42

 

 

 

 

 

 

 

mmmmmm

mmmm

Je vous invite à découvrir la totalité du débat, lancé par un membre du forum de la Forêt de l’Arc en Ciel, sur le lien suivant : 
http://www.larcenciel-forum.com/viewtopic.php?t=4437

 

Et voici la réponse que personnellement j’ai donnée :

La plupart des gens qui viennent voir une voyante attendent des réponses claires, nettes et précises, et surtout "définitives". Comme si l'avenir était écrit dans le marbre !  

Or, je pense que c'est totalement faux. On a des tendances dans sa vie, sur le très long terme (comme celles que l'on peut déterminer par l'astrologie), sur le moyen terme (quelques années) et le court terme (de quelques mois à un an). Ces deux derniers aspects, on peut en parler dans une consultation de voyance. Mais je suis toujours très claire avec mes consultants, ce ne sont que des tendances de leur destin, si ce qu'elles leur disent ne leur convient pas, il leur appartient, par leur libre-arbitre, de tenter de renverser la vapeur, et de modifier la destinée qui semble alors tracée. Certains peuvent y parvenir... Et la prédiction s'en trouvera alors changée !

Je suis allée avant-hier à une conférence donnée par la géomancienne Marielle-Frédérique Turpaud, elle donnait un exemple simple, un candidat au bac qui demande si ça va marcher, six mois avant l'épreuve. Le thème donne une réponse très négative. Il peut alors se passer deux choses : soit il accepte passivement la prédiction, se décourage d'avance et ne fait plus rien en se disant que de toutes façons c'est fichu. Effectivement, la prédiction se réalise. Ou alors, il décide de se battre, se met à redoubler d'efforts. Il y a aura de fortes chances que la même question, posée peu de temps avant l'examen, aura une réponse très différente. Il s'agit bien de la même personne, de la même question. Mais la tendance peut évoluer en quelques mois par le seul libre-arbitre du consultant.

Je rencontre très souvent dans ma pratique professionnelle ce genre de situation. Certaines personnes ne veulent pas comprendre que l'avenir est fluctuant selon ce que la personne elle-même en fait, et acceptent mal ma démarche de leur parler de "tendances" et non pas de "destin", ce seront les premiers à dire que je suis une mauvaise voyante puisque je ne leur dis pas qu'ils vont rencontrer un homme brun au café du coin dans trois mois, et que je ne leur donne pas le numéro de portable du type en question ;-). D'autres rentrent dans cette démarche parce qu'ils sont plus en attente de conseils et de diriger leur vie au mieux, et que la consultation de voyance est un moyen comme un autre d'y parvenir. Ceux-là ressortent de la consultation, que les tendances annoncées soient "positives" ou "négatives", avec de nouvelles armes pour se battre et faire de vrais choix de vie. Par la suite, ils m'envoient souvent de leurs nouvelles, et d'excellents retours de voyance .

 

Donc, oui, le destin est écrit dans ses grandes lignes. Non, il n'est pas immuable. Et heureusement !  

Repost 0
26 janvier 2006 4 26 /01 /janvier /2006 16:41

Je fais de la voyance depuis bientôt 20 ans, et la géomancie, que je pratique intensivement depuis un peu plus de deux ans, est devenue avec le temps mon support principal.

J'utilise egalement les flashs et ressentis, et je peux aussi utiliser d'autres supports tels que Kumalak (divination des chamanes du Kazakhstan) ou les runes nordiques (très ancienne technique de divination venue des pays scandinaves), ou les Tarots de Marseille, qui furent mon tout premier support de voyance.

Durant des années, j'ai pratiqué la voyance pour mes amis, ma famille, avant d'investir des forums où j'ai répondu à de nombreuses questions, avec retours positifs. Ma vocation de voyante s'est alors imposée.

J'aime aider les autres, et pour moi, la voyance le permet, c'est un don précieux qu'il m'est nécessaire de partager et donc de dispenser pour autrui.

Par la voyance, je souhaite aider mes consultants à répondre aux questions qu'il se posent sur eux-mêmes et leur futur, et les guider, afin qu'à la lumière de ma voyance, ils puissent faire le point sur leur vie et décider en toute connaissance de cause de l'orientation qu'ils veulent lui donner.

Il n'est en aucun cas pour moi question de diriger la vie des personnes qui me consultent, mais de les aider à la gérer au meilleur de leurs intérêts et de leur bien-être. Pour ce faire, il m'arrive d'évoquer le passé et le présent, car ils éclairent le futur et ses potentialités de façon souvent très révélatrice. Une voyance complète doit pouvoir comprendre tous les aspects d'une situation ou d'un problème.

A ceux qui consultent (que ce soit moi ou une autre): Si vous ressortez de la voyance plein(e) d'énergie et en entrevoyant de vraies solutions pour la direction à venir de votre vie, alors nous aurons ensemble atteint notre but !

Ce blog sera pour moi l'occasion, entre autres, de raconter au jour le jour ma vie de voyante, de vous faire découvrir différentes sortes de supports de divination, et de réfléchir avec vous sur l'ésotérisme et tout ce que ce mot recouvre, loin des sectes et des marchands de rêves qui ne font que trop de mal, chaque jour, à la voyance et ceux qui la pratiquent avec une vraie éthique... 

Repost 0