Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog Caput Draconis

  • : Caput Draconis, ou chroniques d'une géomancienne
  • Caput Draconis, ou chroniques d'une géomancienne
  • : Madame Irma, mais pas que! Chroniques au jour le jour du quotidien d'une voyante géomancienne, il est question ici de voyance, ésotérisme, mais aussi de la vie au quotidien dans toute sa tendance fourre-tout...
  • Contact

Caput Draconis

Recherche

7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 23:06

 

 Florence-21-04-14--2-.jpg

 

   À mes chers lecteurs/-trices fervent(e)s d'ésotérisme pur et dur, que les choses soient claires : cet article n'est pas forcément pour vous, et ce sujet d'apparence bien superficiel risquerait de rebuter certain(e)s d'entre vous à tout jamais de la lecture de mon blog, donc si c'est votre cas n'hésitez pas à passer votre chemin pour cette fois-ci, je ne vous en voudrai pas. Si par contre, vous vous intéressez à votre corps comme à une part de la terre qui nous accueille, que vous vous préoccupez de l'environnement et de l'écologie au quotidien, en commençant donc par les soins que vous vous octroyez chaque jour (charité bien ordonnée commence par soi-même), peut-être que ce petit opus de « greluche » (mais bio, la greluche, simplicitaire, aussi, et qui assume sa superficialité, parfois/souvent) aura l'heur de vous plaire . Ça faisait longtemps que j'avais envie d'écrire un article, voire plusieurs, sur les soins capillaires naturels et la pratique dite du « no-poo » (qui ne consiste pas, contrairement à ce que l'on pourrait penser hâtivement, à ne pas se laver les cheveux, mais à les laver autrement, avec des produits plus respectueux de notre corps et de notre environnement, ce que sont loin d'être les shampoings lambda, et même certains soi-disant bio – mais j'y reviendrai en détail une autre fois) et de tout ce qu'elle peut nous apporter au quotidien. Mais procrastination, quand tu nous tiens...

   Et puis il y a quelques semaines, Pauline, du blog Les Cheveux de Mini, que je suis depuis pas mal de temps maintenant, a eu la très bonne idée de lancer un tag intitulé Nature in your hair, tes cheveux au naturel, (article ici : http://www.lescheveuxdemini.com/2014/04/tag-nature-in-your-hair-tes-cheveux-au.html) avec une liste de seize questions, qui va me permettre de raconter sur ce blog un peu de mon cheminement vers les soins naturels, ici en l'occurrence pour les cheveux, et ce que cela m'a apporté, je l'en remercie parce que du coup, l'article, je l'écris enfin.

   Donc, après cette LOOOONGUE introduction, voici les questions du tag, et mes réponses, et bienvenue dans une autre partie de mon monde que vous n'aviez pas encore eu vraiment l'occasion de connaître.


1 > Comment as-tu découvert les soins naturels et bio, quel a été le déclic pour toi ?

   J'ai toujours eu une peau et un cuir chevelu sensible, et une grosse tendance aux allergies, cutanées et autres. J'ai donc passé une grande partie de mon adolescence et de ma vie d'adulte à chercher le soin idéal, et surtout simple ! Chez moi, en effet, depuis des années, les soins capillaires se sont essentiellement résumés la plupart du temps à laver mes cheveux, de temps en temps les colorer au henné (les colorations chimiques m'ont toujours rebutée, à juste titre, je le découvre, maintenant que je sais un peu plus ce qui se cache derrière les compositions) parce que j'ai eu des cheveux blancs très jeune, et à aller me faire couper les pointes chez le coiffeur, point barre : j'ai deux mains gauches dès qu'il s'agit de me coiffer, alors ne parlons pas de brushing, lissage, bouclage et autres horreurs, même avec un simple sèche-cheveux, je suis comme une poule devant un parapluie. Mais aucun shampoing n'a été vraiment convaincant durant toutes ces années, je les choisissais les plus basiques et doux possible, mais même annoncés comme tels, j'avais trop souvent des démangeaisons fort désagréables et des cheveux qui devenaient fréquemment, dès la deuxième application, plats, moches, graissant très vite, signe que je ne supportais pas bien ce que je mettais sur ma tête pour les laver.

   J'ai donc passé beaucoup de temps à changer de produit lavant, sans jamais en trouver un d'idéal (ou alors ça ne durait pas longtemps), puis je suis passée à un shampoing à l'argile trouvé en magasin bio, mais qui contenait un sulfate encore trop agressif (je sais maintenant que les sulfates, que l'on trouve dans la majorité des shampoings du commerce, sont probablement la cause de mes allergies, mais il m'aura fallu près de trente ans pour le savoir !), et enfin à une base lavante de chez Centifolia (http://www.centifoliabio.fr/fr/), qui m'a un peu réconciliée avec mes cheveux et ouvert la voie vers des soins vraiment naturels, tout aussi respectueux de ma peau et de mes cheveux que de l'environnement.

   Mais le vrai déclic a été ma grossesse, puis la naissance de mon fils en 2008 : en cherchant pour lui des soins naturels et « safe », j'ai découvert sur internet l'univers de la cosmétique home made, mais aussi et surtout tout ce qui est lié à la simplicité volontaire et à un mode de vie plus respectueux de l'environnement en général, et de nous-mêmes au final. La lecture de l'ouvrage de Julien Kaibeck (http://www.lessentieldejulien.com), Adoptez la slow cosmétique, m'a amenée en 2012 à achever de remplacer tous mes cosmétiques par des fabrications personnelles (ce que j'avais commencé à faire environ un an auparavant), et enfin c'est un fil de discussion du forum Simplicité volontaire (http://simplicitevolontaire.bbfr.net/t1683-prendre-soin-du-cuir-chevelu-et-des-cheveux) qui m'a fait découvrir le no-poo, que je pratique depuis bientôt deux ans maintenant.


2 > Comment s'est passée ta transition ?

   La transition s'est faite sur plusieurs années, et donc plutôt facilement, puisque lorsque je suis passée au no-poo et aux soins 100% naturels, j'utilisais déjà depuis plusieurs années des shampoings pas trop « kkbeurk », comme on dit dans la blogosphère des soins naturels . J'ai testé pas mal de choses en presque deux ans, avec des fortunes diverses, mon premier no-poo a été de l'argile blanche (d'après une recette du livre de Julien Kaibeck), ensuite est venu le savon d'Alep, le bicarbonate de soude, le rhassoul, la farine de pois chiches, les oeufs, le henné, toutes sortes de shampoings secs maison, les poudres ayurvédiques type aritha ou shikakai, le miel, puis plus récemment l'aloe vera (alimentaire, l'un de mes principes de base est de ne mettre sur mes cheveux et ma peau que des ingrédients que je pourrais manger, à part le beurre de karité et les poudres ayurvédiques, c'est le cas) et le water only (lavage... à l'eau, tout simplement) et j'en oublie certainement ! J'ai pu espacer mes lavages, alors que j'étais partie d'un shampoing quasi-quotidien, à un tous les trois-quatre jours en moyenne avec le no-poo, voire un peu plus longtemps lorsque les circonstances y sont favorables. Seule la transition vers le water only (après un an et demi de no-poo) a été un peu difficile (mais ça s'est arrangé en quatre-cinq semaines, ce qui n'est pas si mal, probablement parce que j'avais bien préparé le terrain avec un an et demi de no-poo), je ne le conseillerais pas à quelqu'un qui veut se mettre au naturel après des années de shampoings siliconés et sulfatés, passer par des étapes telles que le low-poo (lavage au savon type Marseille ou Alep, shampoing bio, ou après-shampoing) puis le no-poo (les méthodes sont innombrables, je les détaillerai un jour), me paraît nettement plus malin !

 

3 > As-tu trouvé ta routine cheveux parfaite, si oui combien de temps as-tu mis à la trouver ?

   La routine cheveux parfaite change tout le temps quand on est en no-poo, car les cheveux sont en perpétuelle évolution, même ce que l'on pensait être leur nature depuis des années peut s'avérer radicalement différent avec l'emploi des produits naturels (j'ai longtemps pensé avoir des cheveux gras aux racines et secs aux pointes, et en réalité il semblerait qu'ils soient plutôt secs tout court, et de plus en plus à tendance bouclée !). La routine du moment (mais qui ne sera peut-être pas du tout la même dans quelques semaines ou mois) : lavage/soin une semaine sur deux avec du henné, des poudres ayurvédiques précédé d'un masque hydratant au miel, et plus rarement de la farine de pois chiches, du savon d'Alep ou des oeufs, et l'autre semaine juste un soin hydratant avec du miel, de l'aloe vera ou un mélange des deux (qui lavent en douceur au passage) suivi d'un rinçage à l'eau, entre deux lavages/soins des rinçages et lavages water only, quand c'est nécessaire (tous les trois-quatre jours en moyenne, mais ça peut être plus ou moins souvent selon l'aspect et les besoins de mes cheveux qui restent, comme je le disais, très variables avec le no-poo). Du spray hydratant eau/aloe vera tous les jours où je ne lave ou ne rince pas. Pas de bains d'huiles ou de soins de ce type, mes cheveux saturent très vite et n'aiment pas du tout, peu de soins « huileux » sont compatibles avec le no-poo, et le sébum naturel (préservé avec le no-poo et le water only) est le plus complet des soins à mon avis. Comme je fais pousser mes cheveux, je fais recouper les pointes tous les six mois chez le coiffeur, mais pas plus.

 

4 > Aimes-tu tes cheveux tels qu'ils sont ? Que voudrais-tu changer ?

   Je les aime de plus en plus, car ils sont beaucoup plus beaux qu'avant et qu'ils poussent très, très bien. Mais ils sont un peu « entre deux », de plus en plus ondulés mais pas vraiment bouclés, si je pouvais vraiment changer quelque chose, j'aimerais plus de boucles. Et qu'ils soient moins secs, parce que je dois vraiment les hydrater beaucoup, et tous les jours, je n'aime pas trop l'aspect mousseux qu'ils ont quand ils sont trop secs.

 

5 > Quels ont été tes trois produits cheveux préférés depuis ton passage au naturel ?

   Je dirais le henné en premier, merveilleux soin gainant, colorant, et qui lave parfaitement bien, parfait pour une routine minimaliste comme la mienne. Ensuite, le miel, que mes cheveux adorent et de plus en plus. Et plus récemment, j'ai découvert l'aloe vera, auquel j'ai longtemps cru être allergique (les gels conçus pour une utilisation cosmétique me brûlaient la tête et me graissaient les cheveux), jusqu'à ce que je tente la gelée d'aloe que l'on utilise en complément alimentaire, et là j'ai découvert un produit extraordinaire, miraculeux, qui a beaucoup amélioré mes problèmes d'hydratation. J'ai aussi envie de citer un quatrième produit, parce que je l'adore et qu'il fait vraiment partie de mes must-have et de ma routine, c'est le kachur sughandi, il sent merveilleusement bon et me fait des cheveux fabuleux, doux, volumineux et presque bouclés comme j'en rêve !

 

6 > Quels ont été les trois produits que tu as le moins aimé ?

   Le duo bicarbonate de soude et vinaigre de cidre, pourtant classiques dans le no-poo, ne m'a pas du tout convenu : cheveux gras, collés et cireux, à tel point que j'ai du les relaver directement avec la base lavante Centifolia (heureusement, il m'en restait encore). Les huiles, notamment l'huile de coco qui est pourtant une merveille pour ma peau et dans mon alimentation, sont mon autre grand regret : ça ne marche vraiment pas pour moi !

 

7 > Laisses-tu pousser tes cheveux ? Si oui, quel est ton objectif et pourquoi ?

   Oui, je les laisse pousser depuis décembre, date à laquelle j'ai fait égaliser mon dégradé pour favoriser une pousse plus régulière. L'objectif, c'est l'attache du soutien-gorge (je n'en porte pas, mais c'est pour donner une idée), là ils sont aux épaules, ils ont pas mal poussé en quatre mois. J'ai envie de les avoir longs, mais pas spécialement très longs, pour simplifier la « maintenance », et c'est une longueur que je trouve jolie et pratique.

 

8 > Quelle est la coiffure que tu préfères et celle que tu aimes le moins ?

   J'aime les chignons flous, les coiffures relevées qui encadrent le visage en douceur, mais je ne sais pas vraiment les faire, alors je porte les cheveux lâchés et c'est finalement comme ça que je me sens le plus moi-même. Je n'aime pas trop les nattes ni les cheveux tirés, c'est très joli sur d'autres, mais sur moi je n'aime pas.

 

9 > Combien as-tu d'accessoires cheveux ? Peux-tu nous montrer ta collection ?

   Comme je ne porte les cheveux que lâchés ou presque, je n'ai pas beaucoup d'accessoires, juste quelques chouchous en coton, une pince noire et deux barrettes, une noire rectangulaire en plastique et une dorée que j'aime beaucoup et que j'ai depuis peut-être une vingtaine d'années. Mais que j'utilise TRÈS rarement, dommage (je devrais prendre des cours de coiffure, moi  ).

 

10 > A quelle fréquence coupes-tu tes cheveux ?

   Maintenant que je les laisse pousser, tous les six mois (mon coiffeur m'a même suggéré une fois par an, il ne pousse pas à la consommation, je verrai quand même avec lui fin juin). Avant, c'était tous les trois à six mois.

 

11 >  Quelle est la chose la plus insolite que tu aies mise dans tes cheveux ?

   Rien n'est vraiment insolite avec le no-poo, ou tout l'est  ! Mais je pense que c'est quand même la compote de pommes (si possible bio, et surtout sans sucres ajoutés), ce qui n'est pas très courant même si c'est un soin qui gagne à être connu. C'est génial pour se débarrasser des résidus de sébum qui rendent les cheveux cireux quand on est en transition no-poo ou water only, la purée de pommes m'a sauvée pendant la transition au water only, et je conseille la recette à toute personne qui rencontre des difficultés avec le no-poo. En plus, ça sent bon !

 

12 > Prépares-tu des masques maison ? Si oui quelle est ta recette préférée ?

   Je me fais des masques très minimalistes dans la composition (jamais plus de trois ingrédients), et toujours « no-poo et water only friendly », une fois par semaine en ce moment, soit en soin/lavage principal, soit en soin pré-henné. Mon préféré, c'est le masque au miel, fait avec du miel et... c'est tout .

 

13 > Pour toi, quelle est la règle d'or à suivre pour avoir de beaux cheveux ?

   Leur donner des soins régulièrement, mais pas trop non plus pour éviter la saturation, et quand on fait ses propres « tambouilles », privilégier la simplicité de la composition (trois ingrédients dans une préparation, c'est bien assez en général) et de la réalisation (les recettes avec phases A, B, C et D, des balances de précision au gramme près et des ingrédients exotiques qu'on trouve dans pas mal de blogs capillaires et beauté en général, sont rarement plus efficaces qu'une recette de grand-mère très simple, et bien plus pénibles à réaliser, car trop compliquées), et les ingrédients les plus sains possibles (si on peut manger les dits ingrédients, c'est très bon signe, par exemple, avec une exception pour les beurres cosmétiques type karité, et bien évidemment toutes les poudres ayurvédiques). Avoir de bons outils (brosses, peignes, accessoires doivent être choisis avec soin).

 

14 > Quelle est la chose, au contraire, à ne surtout jamais faire ?

   Les soins mal adaptés, parfois l'excès ou l'absence d'adaptation à une situation donnée tue le soin (les cheveux changent tout le temps, selon la saison, la température, la sécheresse ou l'humidité ambiante, les facteurs hormonaux et autres, c'est bien de moduler la façon dont on soigne ses cheveux en fonction de ce qui nous environne et nous influence physiologiquement). Évitertout ce qui peut agresser les cheveux (lissage, séchage à haute température, même l'eau trop chaude en water only est une agression).

 

15 > Tes cheveux ont-ils une signification particulière pour toi ?

   Je suppose que oui, j'ai toujours aimé m'en occuper, même de façon très basique, et j'aime les porter longs. Ils sont une part de moi et soulignent aussi ma féminité.

 

16 > Peux-tu nous dire quels sont tes sites, blogs et chaînes youtube préférés sur le thème des cheveux ou de la coiffure ?

   J'aime bien évidemment le blog de Pauline/Mini, Les Cheveux de Mini (pour les coordonnées, vous les retrouverez au début de l'article). L'un de mes autres favoris, c'est le blog de Dame Silü, Dame Silü l'Elfe Noire (http://damesilu.blogspot.fr/), on y parle cheveux, mais aussi spiritualité, art, paganisme, un mélange des genres qui ne pouvait que me séduire ! J'aime aussi beaucoup le blog Capillotractée de la Chevelue (http://lachevelue.canalblog.com/), Les Carnets de Tinùviel (http://lescarnetsdetinuviel.blogspot.fr/), et le blog Gobelalune, découverte récente mais de grande qualité (http://leblogdunegobelalune.wordpress.com/).


EDIT du 12/05/2014 : Dans ma réponse à la dernière question du tag, j'ai omis d'indiquer deux blogs que je suis très régulièrement et qui ont été particulièrement utiles dans mon parcours no-poo (pour y piocher des conseils et des idées, comparer les parcours, etc...). Les sources les plus importantes d'infos que j'ai pu avoir sur cette démarche m'ont été apportées par des blogs et groupes Facebook anglo-saxons. Le blog que je préfère est celui d'Alex Raye, Almost Exactly, une belle source d'inspiration et d'encouragement dans les moments difficiles qui ne manquent pas d'advenir lors des inévitables périodes de transition qui émaillent le processus, et ce, même si ça fait un bout de temps qu'on l'a entamé ! Voici le lien plus spécifique pour tous les articles consacrés aux cheveux : http://almostexactlyblog.wordpress.com/?s=hair mais je vous invite à découvrir le blog dans son entier, il est intéressant et plein de bon sens ! C'est  ici 

Le second lien est celui du blog d'Antigone XXI. J'étais déjà bien engagée dans le no-poo lorsque son article sur le sujet a été écrit, puis beaucoup partagé sur internet, et a même donné lieu à la naissance d'un groupe Facebook spécifique, No poo & water only (vous le trouverez ). Là encore, Antigone XXI, ce n'est pas que des histoires de cheveux ou de tambouilles beauté (même si elle en propose, de fort bonne qualité, d'ailleurs), mais toute une démarche vers ce qu'elle nomme elle-même l'abondance frugale, vous y trouverez recettes, réflexion sur des sujets divers, et beaucoup de talent et de générosité chez son auteure. Ses deux articles phares sur le no poo sont respectivement ici et , l'adresse générale de son blog, que je vous invite vivement à découvrir est celle-ci : http://antigonexxi.com/

 

 

 

Repost 0