Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog Caput Draconis

  • : Caput Draconis, ou chroniques d'une géomancienne
  • Caput Draconis, ou chroniques d'une géomancienne
  • : Madame Irma, mais pas que! Chroniques au jour le jour du quotidien d'une voyante géomancienne, il est question ici de voyance, ésotérisme, mais aussi de la vie au quotidien dans toute sa tendance fourre-tout...
  • Contact

Caput Draconis

Recherche

20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 17:00




Le pronostic sportif, c'est comme le loto. Pour une voyante ou un praticien des arts divinatoires, c'est pas gagné du tout de trouver les bons résultats, contrairement à la croyance populaire qui voudrait que tous les voyants soient millionnaires, puisque bien sûr ils devinent tout avant tout le monde ! Et la marmotte, bien sûr qu'elle emballe le chocolat...

J'expérimente cette question du résultat sportif depuis le mois d'octobre dans le cadre du GRAOL de Rennes (un groupe local du RAO, que je vous laisse découvrir ICI, et qui est donc une associations regroupant des astrologues professionnels et des amateurs passionnés). Notre grand sujet de l'année, c'est d'essayer de trouver le résultat de matchs de football, et si nous avons eu d'assez heureuses "prédictions" parfois, on est hélas loin du 100% quelle que soit la méthode utilisée (et on en a testé pas mal..). 

Forcément, cet exercice m'a poussée à examiner la question sous l'angle géomantique. J'ai donc fouillé dans ma désormais imposante bibliothèque, et il en ressort que pour trouver le vainqueur d'un match, il faut avant toute autre chose :
- dresser un thème traditionnel en quinze maisons et donner au favori ou à celui qui reçoit le domicile de la Maison I, son adversaire étant en VII
- considérer tout le côté droit du thème comme celui de l'"habitant" de la Maison I, et le côté gauche celui de son adversaire.

Ensuite, les méthodes d'interprétation diffèrent : on peut compter le nombre de bonnes et mauvaises figures dans chaque camp, et voir quel côté favorise le Juge (une passation de I à VII indiquant un match nul) ; étudier les Maison I, VII, IV (pour l'issue du match), X (pour la victoire), et bien entendu vérifier comment tranche le Juge ; ou, comme le suggère le Colonel Caslant dans son Traité élémentaire de Géomancie, étudier le représentant de chaque concurrent (I ou VII, donc) et sa figure "de compagnie" (donc l'occupante de la Maison II pour le favori, de la Maison VIII pour son challenger), et l'indication générale donnée par chaque Témoin, qui rappelons-le, représente la synthèse de ce qui sera vécu par chaque adversaire lors de la confrontation.

Il m'est aussi arrivé de regarder où se situait la chance ou la malchance du consultant (soit l'adversaire placé en Maison I), selon la méthode préconisée par Robert Ambelain dans La Géomancie arabe et ses miroirs divinatoires. Pour ce faire, on copule la figure occupant la Maison I avec celle de la Maison V, et selon que la nouvelle figure sortie est "positive" ou "négative", on a un indice supplémentaire en plus de tout le reste.

Ces différentes méthodes (je les ai évidemment toutes testées) furent parfois couronnées de succès, mais on est encore loin du 100%, on serait plutôt à 70% dans le meilleur des cas... La martingale n'est pas encore trouvée !

Restait une dernière technique, celle du "pronostic à l'arrache" . Lors de ma conférence-atelier d'initiation à la géomancie du 10 mai au salon de Vitré, ayant expliqué rapidement les méthodes de tirage express à une ou deux figures que j'ai déjà décrites ici, je demandai à mon auditoire de poser une question pour qu'on puisse tester en live. Silence de mort, et grand moment de solitude. Et soudain : "Est-ce que Barcelone va gagner la finale de la Ligue des Champions ?" Je sautai sur l'occasion et sortit... Albus. Ce qui était plutôt encourageant pour cette équipe. Je décidai donc de poser la même question pour son adversaire, Manchester United. La figure sortie était Cauda Draconis. Donc, confirmation d'un résultat très favorable à la première équipe sur laquelle j'avais été interrogée, et très difficile pour la seconde. Une petite copulation des deux figures, qui eut pour résultat Fortuna Minor, nous donna une précision supplémentaire. Car elle nous indiquait que certes, Barcelone pourrait bien gagner cette fameuse finale, mais que ça risquait d'être plutôt juste, donc plutôt une victoire par 1-0 que 4-0, pour résumer.

Bon, maintenant, on n'a plus qu'à attendre le 27 mai pour savoir si la géomancie a vu juste (et si mon interprétation est exacte), ou si décidément le pronostic sportif est pour moi mission impossible. Je ne garantis rien. Comme chacun sait, notre amie la marmotte...

Partager cet article

Repost 0
Florence Florence - dans Expériences
commenter cet article

commentaires

Lagrange Kevin 30/05/2009 12:27

Pronostic réussi : Barcelone a battu Manchester 2-0. Bravo!
Kevin

Florence 30/05/2009 19:47



Je crierai victoire quand je serai à plus de 80% de pronostics exacts , mais merci en tous les cas, ça m'encourage à
continuer !