Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog Caput Draconis

  • : Caput Draconis, ou chroniques d'une géomancienne
  • Caput Draconis, ou chroniques d'une géomancienne
  • : Madame Irma, mais pas que! Chroniques au jour le jour du quotidien d'une voyante géomancienne, il est question ici de voyance, ésotérisme, mais aussi de la vie au quotidien dans toute sa tendance fourre-tout...
  • Contact

Caput Draconis

Recherche

6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 10:29

 

crystalball

 

 

Comme finalement ce n'était pas très clair pour les personnes qui avaient posé des questions de répondre exclusivement dans les commentaires de l'article "Espace Voyance septembre-décembre 2010, j'ai finalement opté pour l'option de consacrer un article à chaque réponse faite, ce qui sera beaucoup plus facile à lire pour les visiteurs de ce blog, et pour la personne ayant posé la question, bien évidemment.

Je commence donc aujourd'hui par la question de Mylène...

 

La question de Mylène, posée en deux étapes :

Comme tu sais, on prévoit de rentrer en Suisse. Je me demande si on va pouvoir rentrer ensemble à noël cette année?

J'ai une autre question qui suit en fait, du même sujet, car elle me préocupe depuis bien quelques temps. Mais si c'est trop compliqué, tu peux retenir que la première. Je me demande si le retour en Suisse est du court terme ou du long terme? Comme tu sais le projet se développe, et encore plus ces dernières semaines. Mais j'ai besoin d'un salaire pour vivre, et les réserves diminuent. Et j'ai aussi besoin de retrouver mes racines et mes amis, faire un break. Mais je ne sais pas si je dois prévoir un travail fixe en Suisse durant une année, et revenir au Népal pendant mes vacances, ou si je prévois un court passage en Suisse (entre 6 et 8 mois), et revenir au Népal pour quelques mois. Et si je choisis cette deuxième option, je ne sais même pas si c'est possible de trouver si facilement du travail.

Moi: mylène 20.11.83, lui Tara (Sanu):18.04.1984

Merci en tout cas par avance. Je suis loin et j'aimerais bien pouvoir demander conseil.

Hello Florence,

c'est encore moi. Ecoute, j'ai lu ton article sur comment poser la question, et cela m'a bien aidé à me concentrer sur ce qui me préocupe vraiment derrières les questions précédentes que je t'ai écrite.

Question à l'oracle: Pouvez-vous me guider par rapport au fait de rentrer en Suisse à noël cette année?

Et autre question à l'oracle: pouvez-vous me guider par rapport au fait de rentrer ensemble à noël en Suisse avec mon compagnon?

Mes coordonnées tu les as. Voilà, je me sens mieux de poser les questions de cette manière. Tu peux les remplacer par les autres?

becs!

Ma réponse, le 11 septembre :

 

Bonjour Mylène,

Pour toi, j'ai regardé avec la géomancie, tout d'abord des tirages d'une figure pour chaque questionnement, puis des tirages de plusieurs figures pour préciser la situation, les défis rencontrés et les actions à effectuer, et la synthèse de ces trois figures.

La question est plus complexe qu'elle n'y paraît. En tout premier lieu, la difficulté est que tu ressens un vrai besoin de rentrer, fusse pour quelques semaines, pour retrouver ton équilibre et un peu de sérénité (tandis que de son côté, Sanu envisage avec une certaine forme d'enthousiasme cette expérience de vie en Suisse, mais il peut se sentir vulnérable et fragilisé en même temps). Mais en même temps cela te fait très peur, comme si tu craignais que cela bloque tous tes projets, tout ce que tu as pu construire au Népal cette année. Et compte tenu de cette crainte, même si tu l'envisages « officiellement » comme une possibilité, au fond de toi rentrer pour du long terme te paraît tout bonnement inconcevable, car cela soulèverait bien des difficultés et des questionnements que tu n'es pas prête à assumer à présent (notamment par rapport à tes relations avec ta famille, mais cela on en a déjà parlé ailleurs, je ne reviendrai donc pas dessus ici). Je pense cependant que ce retour aura lieu, mais le voyage sera probablement de courte durée, quelques mois au maximum. Il est question ici d'une nécessité, là où vous en êtes, Sanu et toi, de rester très mobiles, et de ne pas vous enfermer dans une situation où vous resteriez « coincés » quelque part, que ce soit en Suisse ou au Népal. Le défi étant pour toi de t'affirmer telle que tu es lors de ce retour, en adulte qui assume ses choix, et de surmonter l'épreuve des non-dits, des incompréhensions. L'action à effectuer pour que tout se passe au mieux étant de continuer tes projets, que cela guide toutes tes intentions et tes actes (type trouver un travail ou autre), et de rechercher le meilleur équilibre possible dans tes relations avec tes proches, amis et famille, sans dépendance affective mais aussi sans rejet des aides qui peuvent t'être proposées. En synthèse de tout cela, la géomancie dit que tu vas « lâcher » plein de choses, faire des choix, trier et laisser derrière toi ce qui ne te convient plus. Cela vaut aussi pour l'aspect relationnel avec les personnes que tu connais en Suisse, du reste ! Ce retour de quelques semaines à quelques mois sera alors positif, il te faudra cependant prendre garde avec Sanu, pour qu'il ne se sente pas isolé ou enfermé dans cette situation inédite pour lui, et que ce voyage soit pour lui aussi l'occasion de s'ouvrir à d'autres personnes et projets, pour un plus grand enrichissement de votre relation de couple, cette expérience pouvant vous permettre de mieux vous comprendre, chacun ayant enfin l'expérience d'avoir vécu sur le « terrain » de l'autre.

J'espère avoir répondu au mieux à ton questionnement. Bisous.

 

Et le commentaire de Mylène daté du 14 octobre, merci à elle pour son retour !

Hello Florence,

Merci beaucoup d'avoir pris du temps pour mes questions. Ta réponse reflète exactement ce que je pense et ce qui m'inspire, ce qui me semble le plus juste pour la suite. En effet, je ressens un grand besoin de rentrer pour différentes raisons, et notamment de parler en face de certaines personnes après une année d'absence. Et effectivement, ma grande peur serait de tout gâcher pour le projet en partant. Je n'ai pas envie de me retrouver coincée nulle part, mais cela fait partie de mon tempérament. Le fait que tu aies regardé me permet de pouvoir échanger avec quelqu'un de neutre, et de me rassurer dans mes choix. Quand on doute, on a de la peine à s'écouter complètement.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires